Pour la Droite, l’Agriculture Biologique c’est bien, mais ne rien changer aux pratiques agricoles c’est mieux !

Communiqué

Télécharger le communiqué

 

C’est un accueil lucide et consensuel qui s’est dégagé à l’Assemblée départementale, autour de la question du dérèglement climatique présentée par la climatologue Valérie Masson-Delmotte, ce lundi 30 janvier. Cela aurait pu se concrétiser dans le vote de la motion de soutien au développement de l’agriculture biologique qu’Anne Launay, conseillère EELV, présentait pour le groupe du Rassemblement de la Gauche et des écologistes. Mais la majorité départementale préfère la communication aux engagements. Elle a donc botté en touche pour inscrire, noir sur blanc, sa volonté de contribuer au développement d’une filière agricole d’avenir ; rappelons que la région est loin de couvrir en produits bio la demande exponentielle des consommateurs franciliens. Le texte, qui se voulait consensuel, aurait pu faire l’objet d’amendements pour permettre l’adhésion de toute l’assemblée. Mais NON, la volonté, comme au Conseil régional, n’était pas là !

Pas là, pour associer l’ensemble des acteurs du monde agricole essonnien à la politique agricole départementale et créer ainsi une synergie phosphorante ; pas là pour s’engager à plus de transparence dans l’attribution des subventions versées aux exploitants agricoles ; pas là surtout pour donner un début de réponse politique à l’impact de l’agriculture sur le climat !