Migrants : Face à la haine le département de l’Essonne répond solidarité

Motion

Motion déposée lors de la séance publique du lundi 26 septembre 2016 et refusée la majorité départementale de droite.

 

 

Le Conseil départemental de l’Essonne exprime son inquiétude quant aux événements survenus récemment dans la commune de Forges-les-Bains. Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2016, le centre d’accueil des migrants qui devait ouvrir ses portes prochainement a été incendié. Si les conclusions de l’enquête ne sont pas encore rendues, la piste criminelle semble être privilégiée.

Plus d’1,2 million de femmes, d’hommes et d’enfants ont franchi les frontières extérieures de l’Union européenne au péril de leur vie. La France agit au plan européen, et prend sa part de l’indispensable effort d’accueil des personnes en besoin de protection. Elle démantèle les filières de passeurs qui prospèrent cyniquement sur la détresse des êtres humains. Notre politique migratoire est maîtrisée : la demande d’asile en France, qui s’établit à 65 000 en moyenne annuelle ces dernières années, atteindra 100 000 en 2016.

Les lieux d’accueil retenus en Ile de France prévoient systématiquement un encadrement et un accompagnement assurés par des associations de solidarité.

Face à ces événements d’une extrême gravité et un climat local tendu, le conseil départemental souhaite rappeler le rôle de la France qui doit garantir l’accueil des migrants dans des conditions décentes et le respect de leur dignité. Le centre d’accueil prévu à Forges les bains, comme l’ensemble des centres qui existent en Ile de France prévoit systématiquement un encadrement et un accompagnement assurés par des associations compétentes. Le droit d’asile est une valeur fondamentale de notre république et doit à ce titre être défendu à tout prix.

Dans ce contexte, le Conseil départemental de l’Essonne réaffirme la nécessité d’une plus large concertation avec les citoyens, les associations et les collectivités locales concernées par des projets d’accueil sur notre territoire.

Après en avoir délibéré,

Le Conseil départemental :

Dénonce, les actes de malveillance et les propos xénophobes survenus à Forges les Bains à l’encontre des migrants,

Rappelle, l’importance de la concertation avec les citoyens, les associations et les collectivités,

Réaffirme, notre devoir de solidarité et la nécessité d’accueillir dignement les migrants,

Réaffirme, que le droit d’asile est une valeur fondamentale de notre république,

Affirme, son soutien au projet.