Les retraités dénoncent les mesures de la droite essonnienne

Les retraités dénoncent les mesures de la droite essonnienne

Conseil départemental

La majorité départementale de droite montre le peu de cas qu’elle fait du sort des personnes âgées et handicapées. Les mesures inhumaines du budget 2016 font monter au créneau les organisations de défense des droits des retraités, qui estiment que les dispositions de la droite « maltraitent les personnes âgées » et « créent des inégalités pénalisant les plus pauvres et les plus fragiles. »

« L’Union Territoriale de retraités de l’Essonne (UTR CFDT 91) tient à vous faire part de son désaccord ». Dans un courrier adressé à François Durovray, le président (LR) du Conseil départemental de l’Essonne, l’organisation syndicale revient sur les conséquences graves des décisions prisent à l’occasion du vote du budget primitif 2016, le lundi 26 janvier 2016. La CFDT demande aux élus LR-UDI de revenir « sur la mise en œuvre des mesures « d’économies » décidées (…), pour le respect des besoins des personnes âgées et handicapées, pour permettre à tous et même aux plus fragiles économiquement de rester autonomes à domicile avec une offre de service accessible ».