Poussons le tramway jusqu’à la gare de Juvisy-sur-Orge

Poussons le tramway jusqu’à la gare de Juvisy-sur-Orge

T7

Séance publique du 28 septembre 2015 : motion déposée par le groupe Rassemblement de la Gauche et des Ecologistes.

 

Pour le développement de transports en commun modernes en Essonne
Poussons le tramway jusqu’à la gare de Juvisy-sur-Orge

 

Rapporteur : David Ros

 

Il y a 22 mois, la première phase du tramway T7 entre Villejuif et Athis-Mons était enfin livrée (18 stations, 10 communes traversées sur 11 km de ligne). Avec 3 stations en Essonne, notre département fêtait ainsi une victoire et inaugurait ses premiers mètres de nouveaux rails depuis 35 ans. Cette arrivée était alors saluée par l’ensemble des collectivités traversées, par l’ensemble des familles politiques de notre région, par les départements de l’Essonne et du Val-de-Marne, et par nos concitoyens.

Avec plus de 25000 voyageurs par jour entre Villejuif et Athis-Mons, le tramway a démontré en Essonne et sur toute la ligne, sa régularité, son succès et sa qualité de service. Plus généralement, dans notre département, le combat pour nos transports en commun a souvent dépassé les clivages politiques tant les besoins sont criants, tant les transports existants sont dégradés, tant l’urgence d’investissement est criante et reconnue par tous. Pendant de trop nombreuses années, la grande couronne et la banlieue parisienne ont souvent été victimes de sous-investissement au profit du « tout TGV ».

L’arrivée du tramway en Essonne marquait un réel espoir et une première étape avant la mise en service du tram train Evry-Massy-Versailles, du prolongement dans le cadre du Grand Paris Express de la ligne 14 à Orly, de la mise en service de la ligne 15 sud qui simplifiera les trajets de banlieue à banlieue pour tous les essonniens , du TZen 4, des lignes de transports en commun en site propre ou encore de l’aménagement programmé du pôle gare de Juvisy-sur-Orge, le plus grand d’Île-de-France, dont les travaux ont commencé. Au-delà de la simple question des transports, ces efforts nouveaux et à amplifier marquent un nouvel équilibre recherché dans l’aménagement du territoire francilien.

Le tramway T7 répond avant tout à un besoin : relier le pôle économique d’Orly-Rungis et ses 70 000 emplois à des transports en commun modernes. Rappelons que 95% des salariés de la plate-forme aéroportuaire se rendent sur leur lieu de travail en véhicule particulier et que nombres d’entre eux sont essonniens.

La vocation du T7  est aussi de relier ce pôle d’emploi à la plus grande gare d’interconnexion de l’Ile-de-France (hors Paris et La Défense), reliant notamment les lignes C et D du RER, la gare de Juvisy-sur-Orge. Conscient de cette centralité, Région et Département procèdent actuellement au réaménagement de ce pôle intermodal, en finançant près de 75% des travaux. Le Département de l’Essonne a déjà financé, aux côtés du Val-de-Marne la première phase du T7.

La phase 2 du tramway entre Athis-Mons et le Grand pôle intermodal de Juvisy-sur-Orge (6 stations, 3,7 km de ligne – 3 communes essonniennes traversées) est la suite logique d’un premier tronçon dont le terminus, à Athis-Mons, est provisoire. L’efficacité et la rentabilité de la ligne n’auront de sens qu’avec le prolongement jusqu’à la gare de Juvisy-sur-Orge, la gare de tous les Essonniens avec ses 60 000 voyageurs par jour.  Sa fréquentation doublerait en cas de prolongement du tramway. Ainsi arrêter la ligne à Athis-Mons n’aurait aucun sens.

Le tracé de la phase 2 entre Athis-Mons et Juvisy-sur-Orge a également longtemps été travaillé, étudié (11 tracés différents), débattu (débat public en 2008 et concertation publique en 2013) avant d’être déclaré d’utilité publique en 2013. Il est également respectueux de l’environnement. Le passage en souterrain sous le parc de la Mairie a fait l’objet d’importantes études par le STIF témoignant de son exemplarité environnementale : le tunnel se situera essentiellement dans la couche argileuse imperméable, bien en dessous des nappes qui ne seront pas impactées.

Ce projet a été confirmé par le Contrat de plan Etat Région assurant un financement d’au moins 80 % du coût total par l’Etat et la Région. Les derniers arbitrages de détails sur la contribution du département sont en cours de finalisation avec la Région.

Nous ne sommes plus en phase d’étude ou d’enquête publique. Les travaux de réaménagement du pôle gare de Juvisy-sur-Orge sont déjà en cours. Tout le projet a été conçu et, est articulé pour pouvoir accueillir le tramway dans la continuité de ses travaux, en 2021. La Communauté d’agglomération a, à ce titre, le 2 juillet dernier, validé le protocole foncier avec le STIF prévoyant notamment l’arrivée du T7 sur le parvis de la gare. Il est impensable de revenir sur un projet en phase travaux.

Le tramway est attendu avec impatience par de très nombreux essonniens. Il prendra tout son sens avec son prolongement jusqu’à la gare de Juvisy-sur-Orge. Les travaux pourraient débuter dès 2016. Leur remise en cause reviendrait au mieux à un retard important dans la réalisation de ce projet, sinon à son abandon total et la disparition d’un investissement d’envergure pour le département de l’Essonne, étant entendu que les enveloppe régionales et de l’Etat du Contrat de Plan ne sont pas fongibles et ne pourraient pas être reversées vers d’autres projets de transport en Essonne.

Les projets de transport en commun sont des projets longs à mettre en place et nécessitent des mobilisations de tous les instants. Le Département de l’Essonne n’a jamais manqué à ses responsabilités dans l’avancement du projet du tramway et a toujours constitué un partenaire fiable, constructif et engagé. Il a toujours abordé le T7 comme un projet global devant relier le métro (ligne 7) au pôle d’Orly et à la gare de Juvisy-sur-Orge.

A 70 jours de la COP 21, rendez-vous crucial pour l’avenir de la planète autour de la crise du climat liée aux Gaz à Effet de Serre, nul ne saurait comprendre le moindre ralentissement dans la réalisation d’infrastructures de transport collectif, réduisant ainsi la part modale de la voiture (la dernière enquête générale transport du STIF indique d’ailleurs, pour la première fois depuis la guerre, une baisse de 2 points de cette part de l’automobile). Tout indique que le report vers le tramway des usagers du RER allant vers les hauts de Juvisy-sur-Orge, vers Athis-Mons et la plate-forme aéroportuaire sera massif.

 

C’est pourquoi, après en avoir délibéré, le Conseil départemental de l’Essonne

Réaffirme la nécessité d’accélérer les investissements dans les transports en commun en Essonne et en grande couronne,

Se mobilisera pour le développement de nouvelles lignes de transport en commun en grande couronne,

Rappelle ses engagements financiers, techniques pris en faveur du tramway T7, phases 1 et 2, depuis 10 ans,

Rappelle le travail engagé depuis 2009 en lien avec les communes concernées autour du projet de site propre de transports en commun sur la RN7 entre Juvisy-sur-Orge (RN7 – L’Observatoire) et le pôle d’Evry-Corbeil, via la RN7,

Confirme la centralité du pôle de Juvisy-sur-Orge en terme d’intermodalité et la nécessité d’un maillage en site propre autour de ce pôle,

Confirme vouloir poursuivre le dialogue et réaffirme la nécessité de prolonger le T7 au-delà du terminus actuel d’Athis-Mons jusqu’à la gare de Juvisy-sur-Orge,

Déclare vouloir travailler à la poursuite du projet, dans les meilleurs délais, et dans un cadre financier soutenable pour l’ensemble des collectivités appelées à le financer.